Deux trucs simples pour réussir enfin son cateye

Deux trucs simples pour réussir enfin son cateye
ryan-jacobson-692560-unsplash (1).jpg

Mettre du eyeliner, ce n’est pas toujours évident! Quand j’ai commencé à pratiquer, je passais pratiquement à travers une boîte de cotons-tiges pour corriger la ligne. Mais plus maintenant 😉

Voici mes deux trucs pour créer un beau résultat facilement.

La base

Je commence par tracer une ligne avec de l’ombre à paupières noire et un pinceau biseauté avant de passer par-dessus avec du eyeliner en gel; ça agit comme un guide. Il est plus facile de faire une ligne avec de l’ombre qu’avec un crayon directement; ça pardonne plus!

Vous pourriez également repasser par-dessus avec du eyeliner liquide, mais celui en gel est plus facile à utiliser, car vous pouvez jouer avec un peu avant qu’il ne sèche.

Je prends donc mon pinceau biseauté (un pinceau à ombre à paupières plat ferait l’affaire), je passe le bout des poils dans la poudre noire et je le tape sur dessus de ma main pour retirer l’excédent. Je place le pinceau le plus près possible de la base de mes cils et je procède comme si je traçais un pointillé (je dois tremper mon pinceau dans la poudre à quelques reprises).

Pensez à bien nettoyer le dessous de votre œil si un peu de poudre tombe, sinon ça donne un air fatigué.

C’est le moment de passer au eyeliner en gel. Pour tracer une belle ligne, je travaille avec les deux yeux ouverts, en regardant directement devant moi, ou légèrement vers le bas. Bien que cela semble contre-intuitif, ça m’assure un meilleur contrôle.

Je commence par le centre; ce qui me permet de bien travailler l’épaisseur du trait (plus épais vers l’extérieur et le plus mince possible vers l’intérieur de mon œil). Encore une fois, je procède comme si je traçais un pointillé. Je place le côté du pinceau sur la base de mes cils et je fais quelques petits traits jusqu’au coin externe de mon œil. Je travaille ensuite du milieu jusqu’au centre. Le trait doit être le plus près possible des cils.

Je peux maintenant peaufiner la ligne. Je passe sur le pointillé pour l’uniformiser, en partant de l’intérieur vers l’extérieur. Ce trait aura pour effet d’amplifier mes cils et me donnera un air assez naturel. Pour une journée de travail, je m’arrête généralement à cette étape.

Si vous avez des grands yeux, vous pourriez également ajouter un peu de noir sur votre muqueuse, parce qu’il se pourrait qu’on voit encore la base de vos cils.

Pour aller plus loin et créer un cateye, je prends d’abord un pinceau à maquillage et je le dépose du coin de ma narine, au coin externe de mon œil pour me donner une idée du tracé à suivre. Puis, je fais un point sur cette ligne, juste au-dessus du pli de ma paupière. Cela me servira de guide. Une ligne qui tire trop vers l’extérieur alourdit l’œil.

Il faut être prudent quand on maquille les yeux avec du noir, car cette couleur redéfinit la forme de l’œil. Je pars du point que j’ai tracé et je tire un trait jusqu’à ma ligne. Je l’ajuste en fonction du style recherché et je l’épaissis au besoin.

Si j’ai commis une erreur au moment de l’application (le matin, c’est assez fréquent hihi), j’imbibe un coton-tige de démaquillant et je le tourne sur lui-même au niveau de la ligne pour l’amincir, au lieu de le glisser sur mon trait, ce qui aurait pour effet d’étendre du noir dilué sur ma paupière.

On peut également rendre la ligne plus précise en utilisant un peu de fond de teint et en passant sous le trait avec un petit pinceau.

Besoin d’un truc encore plus simple?

Je commence par appliquer deux généreuses couches de mascara et je laisse sécher 5 minutes.

Les yeux ouverts, je travaille à partir du centre, en «m’appuyant» sur la base de mes cils, que le mascara aura permis de rendre plus rigides (le eyeliner liquide fonctionnerait bien ici). Les cils me servent ainsi de guide et je peux aisément appliquer mon eyeliner en «m’appuyant» dessus.

Je procède comme si je traçais un pointillé; exactement comme dans la méthode précédente. Je place le pinceau sur la base de mes cils et je fais quelques petits traits jusqu’au coin de mon œil. Je travaille ensuite du milieu jusqu’au centre. Le trait doit être plus mince et encore plus près des cils.